Facebook/MJC Saint-Just-Saint-Rambert

Le projet associatif

La Maison des Jeunes et de la Culture est une structure associative de « loi 1901 », adhérente au réseau des MJC en Rhône-Alpes.

Elle est soutenue par la commune de St Just St Rambert, le Conseil Général de la Loire et différents financeurs publics et privés.

Par contre, elle est autonome dans sa gestion, son organisation et son projet.

Le projet de l’association repose sur des valeurs éducatives et sociétales de la compétence du conseil d’administration. Les différents acteurs « bénévoles et salariés » doivent en être garants.

  Projet Associatif et Axes de développement 2016 (438,4 KiB, 477 téléchargements)

Le projet éducatif global

La MJC en tant qu’espace socio-éducatif, culturel et sportif de proximité a pour vocation :

• De favoriser l’autonomie, l’épanouissement des personnes et l’exercice de la citoyenneté pour contribuer à la construction d’une société plus solidaire.

• D’être un lieu d’apprentissage, d’innovation et d’expérimentation qui favorise l’initiative et l’implication des habitants de la commune.

La MJC est lieu ouvert à tous, sans discrimination, dans le respect des principes de laïcité. Au travers de son action, elle doit contribuer au maillage du lien social sur son territoire et favoriser les activités inter générationnelles, familiales dans un cadre convivial et solidaire.

Elle doit ainsi contribuer au mieux vivre ensemble sur la commune et à l’écoute de la population. Elle doit participer au développement local en agissant en partenariat avec les différents acteurs locaux (associations) et les collectivités locales (commune, conseil général, et les communautés d’agglomération)

 

 

Selon ces principes fondamentaux, la MJC œuvre au service de la population Pontrambertoise et de sa zone d’influence :

• En proposant des formules souples d’accueil aux enfants qui prennent en compte les contraintes familiales et professionnelles des parents.

• En développant à terme une démarche spécifique en direction des jeunes de la commune, dans une dynamique de projets.

• En étant capable d’adapter ses propositions en fonction de la spécificité des publics cibles : les enfants, les adolescents et les adultes.

• En développant des actions ponctuelles d’animation, de convivialité, d’information, de prévention qui prennent en compte les attentes des publics cibles et les problématiques locales.

• En pratiquant une politique tarifaire accessible au plus grand nombre en fonction des contraintes financières de l’association.

• Pour inscrire son action (et pas seulement ses activités), dans une démarche pérenne, la MJC devra être capable de s’adapter aux évolutions des attentes de la population, d’être force de propositions et de favoriser l’éclosion de nouveaux projets.

• L’ensemble des actions et les acteurs de l’association devront favoriser un mode participatif, de responsabilisation pour inciter les adhérents à être des acteurs et non des consommateurs. Ces actions devront privilégier l’éveil, la découverte et éviter toute forme d’élitisme qui pourrait générer de l’exclusion.